s'identifier

L’Égypte

Plus de 100 millions d’habitants et une population en forte croissance. 60 % de la population vit dans la pauvreté ou la précarité.

Plusieurs faits montrent que les droits des hommes ne sont pas respectés : arrestations arbitraires, étouffement des libertés, en particulier, la répression des coptes, la discrimination des femmes…

Au Caire, dans le quartier de Mokattam, ce sont près de 350 000 personnes, coptes pour la plupart, qui vivent du ramassage et du tri des ordures. On les appelle les Chiffonniers du Caire. Parmi eux, on compte 180 000 enfants.

 

Sœur Sara

Installée depuis 1981, au camp des Chiffonniers de Mokattam, situé dans une des décharges de la ville, Sœur Sara prend officiellement le relai de Sœur Emmanuel en 1992 avec la volonté de promouvoir l’instruction des enfants.

A Mokattam, elle dirige plus de 400 personnes (enseignants, administratifs, personnel d’entretien…) et vit très modestement au sein d’une équipe de 37 religieuses qui consacrent toute leur vie aux Chiffonniers du Caire.

Elle parle couramment français, anglais et arabe.

L’Opération Orange envoie des fonds à Sœur Sara qui vit au milieu des chiffonniers et gère la répartition des aides :

  • Contribution aux frais de scolarité pour les enfants des chiffonniers dans l’école maternelle, primaire et collège Gabal el Mokattam au Caire. Aide au fonctionnement de cet établissement pour 1000 élèves
  • Aide à la scolarisation des lycéennes et étudiantes en supérieur au Caire
  • Soutien aux familles les plus pauvres

Association OPÉRATION ORANGE

Créée en 1989 par Jean Sage, cette association soutient les initiatives en faveurs des enfants d'Égypte, du Soudan et du Liban.

En 1989, Sœur Emmanuelle a pris l’initiative de donner une orange par semaine aux enfants déplacés des rakoubas (écoles de roseaux) du Soudan, pour assurer leur équilibre vitaminique et a confié à Jean Sage le soin de trouver les fonds nécessaires à cette action. C'est ainsi qu'est née l'Opération Orange de Sœur Emmanuelle.

Aller au haut